4 janvier 2008

• Le charme paradoxal des cafés

J'ai pris un café à mon QG hier, et oh surprise, pas de fumée de cigarette planant au ras du plafond... N'étant pas fumeur, je pensais être ravi, en fait, j'étais triste de cette odeur de propre, le charme est rompu, j'aime plus prendre mon café au café, ou alors, il faudra qu'un géo trouvetou invente l'odeur du tabac a diffuser dans les établissements, comme on respire l'odeur des croissants dans les boulangeries...
[+1::242]

1 commentaires:

kahlan a dit…

Et bien moi je suis ravie :-))))
La fumée des cigarettes me déclenchent des migraines affreuses et j'étais exclue de tous lieux où sévissaient les fumeurs !!!
Je vais enfin pouvoir me déplacer plus librement :-))