12 février 2008


10 commentaires:

Malvina a dit…

Cela me fait du bien de voir ces images. C'est reposant. Le bord de mer me manque. Je songe même à descendre plus au sud m'y installer. Je connais les plages de Normandie aussi (mon ex est normand) mais il ne fait pas assez chaud pour moi ;))
Superbes photos et ce gros caillou là, seul sur cette plage, qui semble se reposer....

dominoo a dit…

ces images viennent de la côte atlantique sur Oléron... Une mer magnifique, mais trop froide (surtout pour les suds) pour s'y baigner... Un coup de baguette magique, et je transporte mon atelier, sur pilotis, face à la mer méditerranée, avec une végétation luxuriante, quelques marches pour descendre nus pieds dans le sable chaud. Un bon barbecue, quelques amis, des sculptures faites en bois flotté, quelques toiles en train de secher dans la cabane, au loin, un bateau attaché au pont en bois, prêt à emmener tout le monde au large, bronzer et profiter du bonheur présent... C'est fou comme je m'y vois...[flûte, où ai-je encore mis ma baguette magiques ?...]

Estel' a dit…

la panne ?
après des post' chaque jour pendant des semaines, je suis déjà en manque...

Art-Ur a dit…

moi-aussi !!

Anonyme a dit…

wouawww..Domi la MER !! Quel joli bleu de vagues et cette plage si pure si belle,que j'en ai envie d'y mettre mes empreintes de pas.Très belles images, oui manque plus que la chaleur !! Bisous et bonne journée. Saxo (j'aime entendre le bruit des vagues qui me font rêver)

Malvina a dit…

Alors Dominoo ! ne me dis pas que tu es en train de construire ton atelier sur pilotis... :))

Anonyme a dit…

Juste apaisant...en fermant les yeux, on entendrait presque les vagues carresser le sable...LFD1975

dominoo a dit…

reprendre sa respiration, après avoir mis ses neurones en apnée. pas envie de voir le futur autrement qu'en appréciant le présent... Carpe Diem, disait un ange.

Cephee a dit…

Un essentiel, un besoin vital, me ressourcer dans les contrées bretonnes une fois par an 'malheureusement' ...
J’aime ces ballades solitaires de fin de journée,
Elles font parties de mon bien être
J’aime cet océan, avec ces couchers de soleil teinté de rouge
J’aime le soir venu, m’asseoir sur la plage et admirer cette immensité
Dans ce ciel en fête d'étoiles
La splendeur du mystère, face à l'océan
Le destin nous laisse rêver et nous emmène ...
Vers des petits bonheurs qu'ils nous faut emmagasiner pour les moments de peines [...]
[Un rêve sans étoiles est un rêve oublié.] 'Paul Eluard'

Dominoo a dit…

se ressourcer à la mer, c'est quasi vital.
A chaque fois, la même impression, non pas de survivre, mais de vivre, tout simplement.
Merci pour ce poème Céphée, je suis touché