20 avril 2008

• Y a-t'il un physicien dans la salle ?

Si un physicien passe par là (ou tout autre patissier, secrétaire médicale ou négociant en vin), j'aimerai bien avoir une réponse au paradoxe suivant : Prenons un TGV, lancé à 300km/h et une pluie battante qui dégringole juste au dessus... On zoome et on regarde attentivement une goutte d'eau, qui elle, tombe directement sur la vitre avant. A chaque fraction de seconde, la distance qui sépare la goutte de la vitre peut se diviser par deux. Comme cette goutte se rapproche, la distance se réduit, mais on peut toujours la diviser par deux. Lorsque cette goutte est à quelques microns de la vitre, on peut encore diviser par deux la distance qui les séparent, donc, la goutte ne touchera jamais la vitre. A partir de quand, une distance ne se divise plus par deux (puisque la goutte finira par s'écraser sur la vitre). Merci de votre prompte réponse.
(Je sais, c'est une question métaphysique non vitale, qui ne changera en rien le choix de mon menu de ce soir, mais quand même)
[+1::329]

5 commentaires:

CMH a dit…

J'ai rien compris. Ça me rappel les énoncés tordus de maths au collège avec les baignoires qui gouttent....
Pourtant, je suis pâtissière....

Malvina a dit…

Je vois que tu n'as pas trouvé ton physicien... :-)

Quand j'étais au lycée j'ai dit un jour au prof de physique : "Cela ne m'intéresse pas de calculer le comment et pourquoi du quand je lâche mon crayon, il tombe au sol. Je le constate et cela me suffit..."
Bon ok, j'avais une excuse, j'étais en littéraire.... :-))

Yoda a dit…

elle n'arrive jamais.....
cela fait partie d'une philosophie mathematique, puisqu'elle est deccelaration infinie.
de meme qu'en theorie, il est impossible de deplacer un objet a la vitesse de la lumiere...dans l'etat de nos connaissances, on sait que plus on se rapproche de la vitesse de la lumieres, plus la masse de des objets augmente, donc plus il y a besoin d'energie pour le deplacement, donc, il faut embarquer plus de carburant au depart, ce qui augmente la masse de l'objet...c'est simple non.
ce qui fait dire au physicien qu'un Photon (particule de lumiere) n'a pas de masse. et est de l'energie pur Mais, la theorie d'Einstein, montre qu'un puit gravitationnelle peu inflechir le parcourt de la lumiere, ce qui tenterait a demontrer qu'un photon a une masse ...et la, ça fout le bordel !

Ps: Desolé, Je ne fournis pas l'aspirine !

Dominoo a dit…

cmh > l'énoncé encore ça va, c'est la réponse de yoda qui m'agace les nerfs. Comment ça 'elle arrive jamais' ?
Pourtant, l'autre fois, les grélons, ils sont bien arrivés sur ma tête, et pourtant, je divisais constamment par deux la distance qui nous séparait...

malvina > j'ai fait encore mieux, mais je ne le dirai pas ici. Rapport aux générations plus jeunes qui lisent et qui assistent à des cours de physique.

yoda > cette réponse ne me convient pas. Quand je me déplace à la vitesse de la lumière, je n'ai pris qu'un cachet de vitamine C. Donc, les photos prennent aussi de la vitamine C. Ou tout autre produit dopant. Je ne vois que ça.
Et pour la question soulevée, je pense que la division par deux n'aboutit pas forcement au fait qu'il ne toucheront jamais. Puisqu 'il y a une accélération du fait de la distance qui se rapetisse, les distances deviennent tellement petites que ça tend vers l'infini de notre monde physique. La collision, elle, est quantique, tout simplement.
J'ai bon ?

Yoda a dit…

exact!pour la collision. et comme disait confusus : Plus on pedale moins vite moins on avance plus lentement ....
j'aime aussi cette citation de Pierre D. "Tout homme a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos a chaque fois qu'il fera demi-tour".
En ce qui concerne la vitamine C ou tout autre produits dopants, il ne faut pas en abuser, car cela fait des photos resultante trop Chargées qui nuisent a la beauté artistique !