22 octobre 2008

• la peinture bleue




j'adore les outrages du temps sur les cabanes en bois de l'ile de Ré ou Oléron. La peinture bleue écaillée, le bois vermoulu attaqué par le sel. La patine du vent sur ce bois flotté détrempé uniquement par de l'eau douce de la pluie. Certaines cabanes s'effondrent sur elle-même, d'autres semblent abandonnées, avec de vieux sacs d'huitres, des cordages mangés, des petits bateaux rouillés jetés devant... Je n'étais pas le seul, ce jour là, à réaliser des close-up, un petit groupe d'adolescentes s'amusaient à prendre la pause un peu plus haut, en riant comme les oiseaux habitant par là...

[+1::454]

2 commentaires:

omami a dit…

oui en effet c'est joli ce bleu et ce bois usé par le temps....

Dominoo a dit…

omami > un bois particulièrement usé. Je dispose de toute une gamme de couleurs bien défraichies par le temps et le sel...