5 octobre 2008

• Spirale

"... sinon, l'autre fois, on voyait les étoiles, et parmi elles, la planète Saturne, qui brillait intensément au raz de l'horizon, lorsque la nuit fut noire d'encre. Après vérification sur les éphémérides, il s'avère qu'on pouvait distinguer - non pas les anneaux - mais bien Titan. Une simple paire de jumelles 7x50 Nikon en main, je découvrais le satellite, minuscule point blanc près de la planète géante. Les bruits de la nuit, doux et lointains, venaient ajouter de la densité à l'observation...
Un peu plus haut, au zénith, l'amas des Pléïades, mon groupe d'étoiles préférées, nichées dans la constellation du 'Taureau'... Un spectacle quasi quotidien, dont je ne me lasse pas..."


Aujourd'hui, quelques prises de vues esprit zen, dans l'Atelier décapé et rangé parfaitement. Des petits bols emplis de galets doux, ceux que je manipule à longueur de journée pour le son du frottement des pierres entre elles, m'aidant à me concentrer et trouver des idées... mais aussi, des galets plats ramassés sur les plages cet été, disposés en spirale, comme la forme de notre Voix Lactée...
[+1::441]

3 commentaires:

vangauguin a dit…

Apparemment le zen n'inspire pas trop les commentaires...;-)

Ca, quand il s'agit de balancer du "sois zen" dans les conversations mondaines, etc, ça pointe son zen..., c'est tellement chic, mais quand il s'agit d'appliquer, plus personne ne rapplique... Restons "zen" à la mode Dalaï le mou, de chez nous... ;-)

Comme disait l'"autre" (le fameux "autre", que je suis, comme Gérard de N....), bien faire, et laisser braire...

un peu d'aigreur sans doute, j'avoue... (à moitié pardonné?, marre! donnez!)

Toujours aussi joli blog, dans le fonds, dans la forme.

Où y'a du zen, y'a du plaisir (mais y'a aut'chose, selon un tonton yogeur)

Dominoo a dit…

vangauguin > peut-être que le zen n'appelle rien d'autre que la méditation et la réflexion, et non plus l'action, même d'écrire. Commenter est un acte, personnellement bien souvent comme un coup de coeur... Et quand j'ai le coup de coeur...;

vangauguin a dit…

Ce que je retiens de ma pratique de zazen, c'est la présence à chaque instant. Être présent, avec toute ma conscience (dans les limites de ma conscience de ma conscience...;-)) à chaque instant, ici, maintenant, pleinement. La méditation Zazen est le b-a-ba, car quoi de plus basiquement élémentaire que se centrer sur son souffle... et pourtant... C'est sûr que dans ce monde si superficiel et rapide, c'est presque impossible. La méditation n'est qu'un portail d'entrée à la conscience zen de soi et du monde, la conscience totale de soi et du monde. Chacun est un bouddha s'il est vraiment présent dans sa vie, à chaque instant, non pas qu'une machine sophistiquée capable de jeux de mots, et de second degré ou plus... Evidemment, ce discours sans prétention doit passer au dessus de la tête de 95% de la popu, et paraitre "illuminé"... Dommage.

Vangauguin/Avatarzen

(ni dieu, ni maitre, ni gourou ...;-))