18 mars 2009

• Paris quais de Seine, mi-mars et 18 degrés


Des terrasses pleines, des gens en tee-shirt, des bateaux mouches emplis de touristes, des RayBan sur des nez, des vélib' en veux-tu en voilà, le soleil qui frappe les peaux blanches... Le printemps arrive. Les quais de Seine, à deux pas du Lycée Charlemagne, noircis de silhouettes imitant le lézard... A mon avis, la fin de la crise est proche, avec une sortie aussi idiote que l'entrée. Il suffit de changer de saison. Allons-nous faire mentir la totalité des économistes qui, il faut le rappeler, s'ils portent encore des costards et des cravates à 50 ans et font des prospectives aussi fumeuses que cette même crise n'a pas pu être anticipée, et bien, c'est "qu'ils ont raté leur vie". Tachons de pas passer à côté en tout cas.
[+1::550]

2 commentaires:

omami a dit…

belle photo, J'aime bien la perspective... et c'est l'été déjà!!

Jub a dit…

Moi, je crois aussi que le printemps peut tout changer...
Sauf que les théoriciens fumeux qui resteront là malgré tout...