2 septembre 2008

• Les 3 humeurs

On parle de soleil, mais faut pas oublier la lune
Sinon, ce jour-là, j'ai remarqué que sur la plage, les gens venus voir ce spectacle ont tous un point commun, celui de revivre le moment quand, enfants, ils ont vu leur premier coucher de soleil. Une journée qui se finit, bien souvent pendant les vacances enrichies de moments délicieux, et l'émotion de voir cette magnifique boule de feu plonger dans l'eau, les yeux d'enfant qui grandissent, le petit être qui prend pleinement mesure de l'immensité du monde, de la puissance de la nature.
Respirer l'air frais (et se balader sur la plage) est aussi une autre motivation, mais plus conscience celle-là.

[+1::418]

"Where do we go / Sandrine"

7 commentaires:

Septentria a dit…

Je crois que je ne me lasserai jamais de regarder des couchers de soleil sur la mer... Je me reconnais tout à fait dans ton portrait d'enfant, peut-être parce que le coucher de soleil à la mer, c'est rare. Joli montage, en tout cas !

omami a dit…

c'est très charmant ce billet tant par le montage photo que l'air que je respire en pensant à la mer et au coucher de soleil!! Nous sommes des éternels enfants!!

romano a dit…

Grand enfant

lamalinchista a dit…

Oh quelles belles photos !!!
:) et quel joli texte.

Dominoo a dit…

septentria >
nous sommes tous d'ex-enfants. Il faut garder l'oeil de l'enfant en toute chose, je crois
omami >
merci, bientôt en odorama ^^
romano >
Pas toi ?
lamalinchista >
merci, j'essaye de choisir soigneusement mes images, et les mots de mes textes...

Cephee a dit…

j'aime bien ces humeurs ressourçantes ...
j'en reviens justement ^^

Dominoo a dit…

Heureux de te revoir par ici.
La déco n'a pas changé, mais plein de nouvelles histoires dans la tête... ^^