16 juin 2009

• Lumières en plein jour


Que cette côte est raide.
Une côte creusée à flan de colline. Un sous sol de craie et de silex.
Au-dessus, un soleil de plomb. Un soleil qui écrase cette rue en pente, qui sillonne la colline, vers le quartier des hauteurs de mon bled, perdu en pleine campagne.
Les voitures à pétrole qui changent de vitesse, pour reprendre de l'élan.
Les bus qui se trainent à 13 à l'heure, bondés à cette heure.
Les lampadaires forment des ombres portées intéressantes. Les fils électriques ? on a presque envie de dessiner des noires et des blanches sur la partition de goudron chaud.
En levant les yeux, soleil de face. Ciel vert, cruel.
A quelques heures de l'été. Quand le ciel est vert, on allume les lumières. En plein jour.
Ça permet juste d'y voir plus clair, parce que du soleil vert en plein jour, c'est un peu juste.
Et fort heureusement, les lampadaires installés ici sont solaires, et fonctionnent à plein régime quand il n'y a pas de nuages.


[+1::604]

2 commentaires:

France a dit…

Bonjour, stop je n'y vois plus rien et la pour un réveil pas la peine!

Orkadre a dit…

Commentaire n'ayant rien à voir,
Mais, une info que je vous donne:
Orkadre 2 consacré à Fabrice Houdry (I am here) est édité par les éditions PIKTUR
à l'occasion de sa sortie, une exposition est organisée à la librairie Polis du 20 juin au 11 juillet.
Le 20 juin, rencontre avec Fabrice Houdry et Lksir (auteur du premier volume, Lignes de vie) à partir de 17 h à la galerie (21, rue percière, Rouen)

Je peux vous envoyer le dossier de presse si vous me donnez votre mail: le mien
piktureditions@gmail.com

Cordialement

LAurent